Wazart

Archives janvier 2021

Draw this in your style #4 (NSFW)

Rédigé par Waz / 25 janvier 2021 / Aucun commentaire

Et hop, encore un Draw this in your style" un peu coquinou, basé sur cette fois sur une illustration de @philtomato, et toujours sur l'initiative de @pumpkyns_and_co. Sur ce, voici sans plus attendre l'illustration d'origine :

Velma (aka "Vera" en français, il me semble) m'inspirait peu, donc j'ai complètement tordu le concept et ne conservant du personnage de Scoobydoo... que la tenue 😅 A noter également que j'essaie d'en profiter pour varier le medium, donc cette fois : crayons de couleur. Sauras-tu reconnaître toutes les références ?

En bonus, une page de carnet A3 d'esquisses réalisées directement au brushpen Pentel (feutre-pinceau à l'encre de Chine) sans croquis préalable, d'après des poses de 2 à 5 minutes sur la base des photos proposées par le site Line of Action.

Et donc, cela va sans dire, mes futures activités créatives ne vont pas exclusivement tourner autour de redessinage de boobies, promis. C'est simplement une des rares choses qui poussent à dessiner en cette période d'artblock / création de choses que je ne peux pas montrer pour des raisons diverses !

Draw this in your style #3 (NSFW)

Rédigé par Waz / 16 janvier 2021 / Aucun commentaire

Pour la troisième fois, mon dessineux comparse @pumpkyns_and_co m'a proposé une session de "Draw this in your style" (i.e. réinterpréter le dessin d'un·e autre artiste, sur son initiative).

>> Revoir tous mes "Draw this in your style" <<

On part cette fois sur des jolies courbes rebondies avec cette sublime illustration originale de @kinkykarrot (attention, compte plutôt NSFW ! 👀) que voici :

Je vais écourter le suspense et montrer tout de suite le résultat, histoire que tu n'aies pas à scroller sans fin si mon blabla ne t'intéresse pas :

Cette fois, j'ai osé me réapproprier le dessin, au lieu de rester trop proche de l'original. Le résultat n'est pas sans imperfections, mais j'en suis plutôt contente, surtout compte tenu du fait que je sens arriver une période d'artblock avec ses gros sabots !

L'artblock ? Kézako ?

C'est l'expression anglaise pour "blocage artistique" (le mot "art" me semble beaucoup plus large en anglais qu'en français, il sonne moins pompeux à mes oreilles quand il s'agit de ma modeste pratique personnelle). Également connue comme "le syndrome de la page blanche", c'est donc une période récurrente connue et souvent crainte de toute personne ayant une pratique créative régulière, et qui se traduit par une baisse momentanée de motivation, d'inspiration, et de capacité à produire quoi que ce soit de correct. Un passage à vide artistique, en somme.

Je dessine beaucoup en ce moment pour le travail donc ça a tendance à pomper ma créativité, et si on y ajoute la fatigue post-fêtes de fin d'année et la morosité ambiante due au coronavirus, c'était à prévoir.

Mais pas de panique : dans ces moments, il ne faut pas se mettre la pression ! Je vais recharger mes batteries - ou comme le dit si bien Jake Parker, mon compte en banque créatif - à coup de "tout sauf du dessin" : de la lecture (je suis sur la saga du Sorceleur et je kiffe), des séries TV, du piano, du tricot, du jeu vidéo, des balades, du repos... et ça repartira tout seul au bout d'un moment. Pas besoin de forcer.

Pourquoi avoir persisté avec ce challenge ?

Parce que malgré tout, j'en avais envie. Aussi, parce que ce genre de dessin me sort de ma zone de confort, et c'est également une façon de venir à bout d'une période d'art block. Pour le coup j'ai dû persévérer : je voulais réaliser ce dessin avec mon style "sérieux" ("chiadé" comme le nomme gentiment Chéridamour) à la gouache - pour pousser le côté "sortie de confort" - et ce fut un échec. Je me suis bien gardée de le poster sur les réseaux sociaux, mais allez, ici c'est chez moi donc je vais te le montrer un peu plus loin.

La difficulté avec la gouache, c'est qu'il faut que je réalise un croquis très léger (pour éviter que les traits ne se voient sous la peinture car je ne pourrai pas les gommer ensuite). Puis il faut appliquer la peinture, qui est opaque : je perds donc alors le détail des contours, puis je réalise le tracé à la toute fin, un peu à l'aveugle et sans filet. C'est à l'opposé de mon process habituel, où j'encre par-dessus un croquis bien visible, puis je gomme, puis je mets en couleur. Une photo du bousin en cours de route :

(un jour je te parlerai de la notion de "ugly stage" en peinture !)

Moralité : on voit carrément trop mon croquis au crayon jaune qui dégueule de partout, l'anatomie et les proportions sont à l'ouest, il y a plusieurs endroits du tracé qui me déplaisent (la bouche, le nez etc... ) et cerise sur le gâteau, je me suis trompée en écrivant le pseudo de l'artiste d'origine d'où ce superbe rectangle noir. Mais bon, réussi ou non, c'est un excellent exercice !

Soyons clairs : je ne viens pas à la pêche aux compliments, j'ai fait et je ferai bien pire. C'est juste que... bleh (ces jambes omg). J'ai ensuite tenté de le redessiner sous Photoshop en me basant sur ce premier essai, mais le mojo était parti. Donc j'ai pris une toute autre direction, en faisant appel à mon style plus "BD/cartoon", et cette fois j'ai réussi à sortir le dessin que tu as vu plus haut, en me faisant plaisir au passage (façon de parler, je te vois venir espèce de dégôlasse).

Voilà, faute de jolis dessins, je me suis vengée sur le blabla, comme il m'arrive de le faire de temps à autres. J'ai lu récemment que "les blogs BD sont morts" (ce qui m'a donné la désagréable impression d'arriver largement après la bataille 😥), et on dirait bien qu'avec les réseaux sociaux, les blogs tout court soient devenus un peu has been... mais au final, ça me plaît d'avoir mon espace privé ici. Autant en profiter quand j'ai quelque chose à raconter, à la longueur que je veux, au format que je veux, sans me soucier de la censure ou de l'algorithme de mise en avant ! Et certes, le sujet de l'art block a été traité maintes et maintes fois... mais on s'en fout, non ?

Cela dit, je vois fleurir par-ci par-là des posts qui rappellent l'importance d'avoir un site personnel dans ce monde de plateformes propriétaires, qui ont le droit de vie ou de mort sur nos contenus (n'en déplaise à Trump, huhu) et leur format. Qui sait, peut-être que les blogs auront une seconde jeunesse un jour ? On peut rêver 🤪

En tout cas merci à toi qui a eu la patience de me lire jusqu'ici ! 😘

Distributeur de dosettes : le retour

Rédigé par Waz / 14 janvier 2021 / Aucun commentaire

On se dit bonne année quand même, mais je pense que cette fois je vais passer mon tour sur le dessin de carte de voeu. Peut-être pour 2022 allez ! 🤷‍♀️

Bref, je fais un passage éclair pour poster des photos de mon nouveau petit distributeur de dosettes (y'en a un qui a disparu par le plus grand des mystères). On est passés des dosettes plastiques rigides aux papier, donc comme ces dernières sont bien rondes, il n'y a plus vraiment besoin de rajouter l'entaille verticale (sauf peut-être pour voir combien il en reste, certes).

Et hop, droit au but avec le résultat :

Cette différence d'ouverture verticale mise à part, c'est le même process que j'avais appliqué la première fois (tu peux le revoir ici) à savoir :

  • Soigneusement nettoyer un tube de Pringles ;
  • Faire une entaille en bas ;
  • Recouvrir le bousin de deux couches de gesso (facultatif) ;
  • Puis de deux couches de peinture acrylique noire ;
  • Un coup de Posca blanc (parce que les Posca c'est le bien - non je n'ai pas d'actions chez Posca) ;
  • Deux couches de vernis ;
  • Et voilà, t'as plus qu'à te servir une petite tasse pour étrenner le bousin !

Tu noteras peut-être que le "design" est un vilain repompage de plusieurs trucs random trouvés sur Internet. D'habitude j'évite, mais pour le coup je ne voulais pas y passer plus d'une heure, et c'était pour un truc complètement perso donc... yolo.

Quelques photos prises durant le process (comme j'avais déjà fait un making-of et que c'était sur un coup de tête, je n'en ai pas fait beaucoup) :

Je regrette presque de l'avoir verni ! C'était sympa en brut aussi finalement, et comme c'est de l'acrylique, je pense que ça doit tenir pas trop mal ? Heh.

J'ai aussi bricolé des étiquettes rondes à placer sous l'opercule en plastique transparent, pour savoir quoi qui n'est dans quel tube.

Et voilà. Si tu veux essayer ce DIY (aka "do it yourself" aka "fais-le toi-même" aka "bricolage de schlag"), j'avais fait un tuto/making-of complet : "Pringles hack : Porte-dosettes Tassimo" que j'avais fièrement repompé de Pinterest. Tu noteras donc que ça fonctionne aussi parfaitement pour les dosettes Senseo (non j'ai pas d'actions ni chez l'un ni chez l'autre). Si d'aventure tu te lances, montre-moi le résultat, ça me fera bien plaisir ! La bise (un coucou de la main à six mètres de distance, donc) et courage pour ce nouveau couvre-feu, ouééé...