Wazart

Bandes dessinés :

Tu retrouveras ici toutes les anecdotes dessinées. Et si tu te poses la question : oui, c'est souvent très inspiré de faits réels !

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 39 & 40

Rédigé par Waz / 15 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

la carte de visite de Ludwig Wright, un polaroid de la tamise et de St Paul au loin, un peu prolongé avec du dessin.

On s'attrape encore un Starbucks, et on se pose au même endroit qu'il y a trois ans.

Je me demande si le gars qui chante [ndlr: Ludwig Wright] n'est pas le même qu'il y a trois ans... Mais en lui posant la question, on se rend compte qu'il n'était pas dans le coin à l'époque. A vérifier, car le doute subsiste ! [ndlr: je dis ça parce que lui-même n'était pas complètement sûr !]

Il remballe et laisse la place à un violoniste. Il repassera quelques minutes plus tard en fredonnant "Con te partiro" sur l'air du violon, et en nous adressant un grand sourire.

- Attends, on n'est plus sur notre spot ! On s'est décalé de quelques centimètres !

Après vérification, ce n'était sans doute pas lui : j'ai retrouvé la vidéo que j'avais faite à l'époque : la personne de l'autre fois ne chantait pas, et son style à la guitare était un peu différent, plus posé et relax.

Un croquis de la vue sur St Paul, depuis l'autre côté de la Tamise au niveau du Tate Modern.

 

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 38

Rédigé par Waz / 14 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

une photo polaroid, du texte et des tickets de caisse

Juste à côté se trouve le "Old Operating Theater", dont j'ai entendu parler grâce à Patrick Baud.

C'est une vieille salle d'opération, dans une sorte d'amphi permettant aux jeunes médecins d'assister aux opérations.

(la fille sur la table s'appelle Ruby)

Une opération sous les yeux de dizaines de gens, dans la chaleur étouffante des combles d'une église, du bruit tout autour. SANS. ANESTHESIE. (joie)

Il y a une classe en sortie pédagogique, donc on s'incruste (sur les conseils de la personne de l'accueil) et on écoute, fascinés, les conditions de l'époque :
- patient pas forcément informé/consentant
- mains sales
- vêtements pas lavés : sang et pus sur la blouse noire...
- outils et boîte (ndlr: contenant les instruments du médecin) tachés de fluides divers
- de la bière en convalescence, même aux enfants
- de la sciure pour toilettes...

Le passage en question dans la vidéo "Etranges Escales" sur Londres (j'ai calé directement au bon moment, mais tout est intéressant à regarder !)

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 37

Rédigé par Waz / 13 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

une photo de notre table servie, juste contre la fenêtre, avec la vue de ouf sur Londres, et un homme d'entretien avec une raclette à vitre et l'air traumatisé

Puis on passe la sécurité et on monte dans l'ascenseur express du Shard, direction le 32ème étage. La vue est... wow.

La cathédrale de Southwark / Full english breakfast

De là-haut, on voit de toutes petites fourmis monter dans de tous petits bus rouges... C'est comme dans le London Eye, sauf qu'il y a de la bouffe, et que t'es pas au-dessus du vide.

Même les toilettes ont une vue imprenable. Chéridamour m'explique que les urinoirs sont placés face à la baie vitrée.
- Je sais.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 35 & 36

Rédigé par Waz / 12 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

On sent le niveau de fatigue 😅 j'étais tellement crevée à ce stade que je me suis contentée d'écrire et coller des trucs... Comme c'est pas fifou visuellement, j'ai regroupé. Deux pages pourries pour le prix d'une correcte, deal ?

du textes, un ticket de caisse, et un dessin de café, 7-up et chips.

On traîne encore un peu à Leicester Square, puis on se balade dans Chinatown. Un abruti nous fait sursauter en tapant dans les mains et en criant "wake up !!", visiblement parce qu'il n'aime pas avoir des gens sur son passage (ndlr: la rue étant bondée, il s'adressait à tout un groupe de personnes, c'est pas comme si on s'était posés volontairement devant sa tronche).

On reste un moment sur la fontaine de Picadilly, et on regagne nos pénates.

On se chope au passage de quoi boire et un gros paquet de chips dans un Tesco 24/24.

Pas de bol, on tombe ensuite sur un Starbucks, à quelques minutes de fermeture. Le 7-up et les chips atterriront dans les mains d'un SDF.

On a un peu abusé avec les Starbucks. Mais pour notre défense, c'est parce qu'il n'y en a pas par chez nous donc on s'est lâchés... et c'était avant d'avoir vu le reportage sur les pratiques controversée de la multinationale. Voilà voilà.

une photo de picadilly de nuit, un ticket de caisse et du texte.

Sans grande surprise, on ne nous changera pas de chambre. On récupère donc les valises, qu'on avait ré-empaquetées le matin et descendues après Kyoto Garden en apprenant que la chambre 112 n'était toujours pas libre à 10h30. Le checkout étant à 10h00 max... gros mytho.

On remonte de mauvaise grâce, on re-déballe nos affaires (ndlr: dans la même chambre, donc) et on s'endort devant des idioties à la TV.

Picadilly <3 Toujours aussi peuplée à 22h...

Mardi 18 septembre

On a réservé à 10h15 au restaurant "Aquashard" la veille, donc on se lève à 8h30. A £25 (~29€) la pénalité d'annulation, autant être à l'heure...

On arrive un peu tôt la station de London Bridge, juste au pied du Shard... On s'autorise donc un Starbucks (ndlr: ouiiii, encore, ça va rohlala...) avec un moment d'effarement sur le prix de l'expo sur les jeux vidéo au Victora & Albert Museum.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 34

Rédigé par Waz / 11 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Aquarelle de chéridamour qui regarde au-dessus de lui avec un regard ébahi

C'est le moment "serious business". On entre dans le Lego Store.

- Je... j'ai joui.

En bon passionné, je m'attends à ce que Chéridamour dévalise la boutique, mais il reste incroyablement raisonnable.

Une figurine exclusive du Lego Store de Londres + un mini set Harry Potter pour un ami.

Les constructions sont impressionnantes, et intègrent des lumières et du son. Énorme carte en relief, Big Ben de deux étages de hauteur, cabine téléphonique grandeur nature avec sonnerie, arche de métro, dragon en plusieurs parties...

Je finis quand même par aller m'asseoir dehors en laissant Chéridamour faire 36 fois le tour de la boutique.

Autant mon carnet a étonnamment bien tenu le choc avec la flotte inhérente à l'aquarelle, autant il n'a pas du tout kiffé la quantité de bordel que j'ai collé sur les pages. J'ai du un peu trop essayer de l'aplatir, ce qui fait que les petits livrets se sont décollés de la tranche... D'où les gros bouts de scotch qui, s'ils sont assez discrets en réalité, passent visiblement très mal au scanner. Snif.