Wazart

Bandes dessinés :

Tu retrouveras ici toutes les anecdotes dessinées. Et si tu te poses la question : oui, c'est souvent très inspiré de faits réels !

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 28

Rédigé par Waz / 31 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

- Bizarre... Il bouge pas depuis tout à l'heure...
- P'tet qu'il médite ?
- Ou bien il dort ? Ou il est mort ?
- Ou alors il est en train de chier.

Boy, that escalated quickly. (ndlr: c'est un meme, ça se traduirait en "Oulah, ça a vite dégénéré").

Puis... le retour du Prêt-à-Manger ! (ndlr: + dessert chez Burger King 🍔).

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 27

Rédigé par Waz / 30 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Je ne sais pas comment vont vieillir les feuilles dans mon carnet, surtout avec des polaroïd à côté... Mais bon, il faut vivre dangereusement ! 🤠

On demande à changer de chambre, et bien sûr l'employée n'est pas au courant. Elle nous propose la chambre 112, quand elle sera libérée vers 10h.

En attendant, on fait un saut chez Starbucks, et on se dégourdit les jambes en partant à la recherche de Kyoto Garden.

C'est petit mais extrêmement joli et reposant, et le reste de Holland Park autour est super agréable. On y passerait des journées.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 26

Rédigé par Waz / 29 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Se faire ch*** à dessiner la chambre, juste parce qu'on a la flemme de dessiner un type lambda. Je ne sais pas si j'y ai gagné en termes d'effort, on va dire que oui ?

En rentrant, Chéridamour tente de se prendre une bonne douche, mais l'eau est bouillante. Il appelle l'accueil et l'employé propose de monter, mais ne se bouge pas. Il faut alors descendre le chercher et le traîner au troisième étage via le petit ascenseur branlant, pour qu'il nous explique qu'il faut forcer comme un gros bourrin sur le mitigeur.

- Good night ! I'll tell the manager you want another room tomorrow morning. (ndlr: Bonne nuit ! Je dirai au manager que vous voulez une autre chambre, demain matin).
Spoiler : il n'en fera rien.

Cromwell International Hotel = caca
Heureusement qu'on a des boules Quies. (ndlr: parce que l'isolation est pourrie et qu'on entend aussi bien la circulation dehors que les disputes et ébats des voisins)

Lundi 17 septembre
Londres

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 25

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le transfert en bus nous a semblé long, mais ce qui était cool sur la fin, c'était de repasser devant des endroits qu'on a pas mal fréquentés durant notre séjour précédent. Nostalgie nostalgie...

A l'arrivée à Stansted, on loupe le bus de peu de temps, donc on poireaute une heure au café Nero, en attendant le suivant.

- Je viens de tilter que c'est "Nero", pas "Nerd"...

De l'importance de bien choisir la fonte de ses logos. Ou de porter des lunettes.

Ils proposent des sandwiches toastés qui sont plutôt bons. On enchaîne avec 1h30 de bus, et nous voilà à Londres. La chambre est très bof et on a l'impression d'avoir gâché une journée à attendre le bus et l'avion, donc on fait un petit tour, et on mange un KFC devant Marriott.

Ailes et cuisses / pilons de poulet panés. Pas ce qu'on avait demandé. (ndlr: la serveuse était plutôt du genre pas aimable et nous a pressés alors qu'on essayait de lui décrire ce qu'on voulait, vu que le nom était visiblement différent... c'est comme ça qu'on s'est retrouvés avec un bucket de trucs tous gras alors qu'on voulait juste quelques tenders 🤨).

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 23 & 24

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le confort est déjà plutôt rudimentaire sur les lignes Ryanair, et je n'avais pas commandé le bonus "mec bourré qui schlingue, soupire d'aise et s'étale de plus en plus sur ma tronche"... 😶

On rallie ensuite l'appartement, on procède aux derniers ajustements de valises, et on part pour la gare routière.

- Oooh, I love your bag ! ♥ (ndlr: oui, elle a kiffé mon sac... c'est normal, il est génial)

Le bus nous dépose à l'aéroport. On a beaucoup d'avance, et on est alors rejoints par Patrick et Binôme, venus pour leur vol vers Paris. Ça fait super plaisir ♥

Puis vient notre tour. Un gars plutôt costaud et parfumé à la vinasse prend confortablement ses aises sur ma tronche. A peine arrivé, il écarte bien les jambes, empiétant pas mal sur mon espace (ndlr: ce que ne rend pas bien mon dessin, pour le coup)... Une bonne secousse du genou lui remet au moins les jambes à leur place.

Notre vol aura finalement 1h15 de retard, dont une partie aura consisté en un temps bonus de sniffage d'aisselles. Durant le vol, il s'enfile deux bières et un verre de pinard. Sweet. Je sors presque en courant de l'avion à l'atterrissage.

Croquis réalisé tandis qu'on attendait notre vol à l'aéroport... Je pensais l'encrer mais je n'en ai pas eu l'occasion. Il restera comme ça !