Wazart

Dessin

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 11

Rédigé par Waz / 28 novembre 2018 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le jardin japonais de binome avec une torii et un petit pont rouges, et moi qui chouine avec un doigt qui fait trois fois sa taille normale.

On dépose nos bagages à l'Airbnb puis Binôme nous fait visiter sa jolie maison de Tralee, avec son sublime jardin japonais, dont il m'avait envoyé des photos au fur et à mesure qu'il le mettait en place. C'est encore plus beau en vrai <3

Binôme nous (re)présente sa maman, son frère Alex, sa soeur Morgane et son chéri Jérémy, et nous abandonne pour aller chercher Kévin (ndlr : ami commun de nos années étudiantes) et d'autres membres de sa famille.

Ils nous rejoignent tardivement dans un restaurant français, "Chez Christophe", où le repas est délicieux. Il y a du monde et j'ai les batteries à plat, heureusement Kévin a la conversation facile, et me raconte son voyage au Japon.

Une fois rentrés, je me coince méchamment le doigt en voulant me faire une tisane.

- Bon. Je vais au lit.
- Waz • HP 4.5/5 • Social 1/6
- *Boum boum boum* venant des pubs et boîtes de nuit voisines

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 10

Rédigé par Waz / 22 novembre 2018 / 2 commentaires

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Une aquarelle double-page représentant l'intérieur de la cuisine de Patrick, le futur marié. On voit l'évier et la fenêtre, et au dehors un pâturage avec des moutons

Binôme nous conduit chez Patrick (ndlr : le futur époux de Binôme), à quelques minutes de l'aéroport.

Sa maison est incroyable, décorée avec énormément de goût, et plantée au milieu des pâturages avec de la verdure à perte de vue.

On voit plein de moutons par la fenêtre de sa cuisine. Une vraie carte postale de cottage irlandais.

Il nous fait visiter les lieux, et nous offre ensuite de manger de délicieuses parts de quiche avec de la salade caesar. A 16h c'est inattendu mais absolument adorable.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 9

Rédigé par Waz / 21 novembre 2018 / Aucun commentaire

Je me rends compte que je n'ai pas expliqué le pourquoi de ce petit voyage... Je suis allée en Irlande pour assister au mariage de mon meilleur ami (que je surnomme Binôme depuis l'école d'ingé). Quant à Londres et bien, c'était juste pour prolonger les vacances ! :-D

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le haut de la tête de binome qui crie "BINOMMME !!" et une carte postale de Killarney

Tout le charme de ce petit carnet de voyage tient aux collages, je trouve. Tickets de caisse, billets d'avion, tickets d'entrée, cartes postales, Polaroïds... Autant de petits petits bouts de voyage qui égayent les pages aux côtés des écrits. Que tu dessines ou non, n'hésite pas à te lancer dans un carnet de voyage si ça te fait envie : tu prendras beaucoup de plaisir à le feuilleter après coup. Quoi qu'il arrive. En plus c'est fun et facile :-)

It was a trap. L'atterrissage est très brutal, pas mal de passagers laissent échapper un cri (moi itou). J'étais en train de filmer et j'en lâche même le téléphone de Chéridamour ! Apparemment c'est lié à la piste d'atterrissage trop courte.

Mais bon, on est vivants (une passagère se met même à applaudire, en mode "private joke" avec sa fille...). Nous sommes officiellement en IRLANDE !

D'emblée , l'accueil y est très chaleureux :

[Binôme] "BINÔÔÔÔÔÔÔÔME !! J'ai toujours rêvé de faire ça dans un aéroport !"

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 8

Rédigé par Waz / 21 novembre 2018 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

un polaroid de l'avion vue de dehors, et un de la vue du hublot sur un ciel tout bleu, une aquarelle de moi collée à la vitre et une autre de Wheatley dans Portal 2

Le temps est dégagé, la vue est incroyable.

A un moment, on voit une mer de nuages... on se croirait dans une navette de la NASA. C'est flippant, mais aussi une expérience de dingue (ndlr : oui alors j'ai déjà pris l'avion mais pour une raison qui m'échappe, la vue était très particulière - cf la photo).

" Putain, c'est une vue de ouf quand même..."

Mes oreilles se bouchent moins mais sont plus douloureuses... (ndlr : j'étais malade, mes sinus ont pris bien cher du coup).

Moins de turbulences que pour le vol précédent... Le pilote semble mieux se débrouiller (bon, OK, il gère pas les courants aériens, je sais...)

"J'suis dans l'espaaaaaace !! J'suis dans l'espace."

Et si t'avais pas la réf :

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 6

Rédigé par Waz / 13 novembre 2018 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

mon personnage qui râle, chéridamour tounu de dos, un rouleau de PQ et mon personnages qui se fait controler à l'aéroport les bras en l'air

J'ai conscience que mon écriture n'est pas terrible alors voici une retranscription :

Arrêt pipi puis on décide d'aller jusqu'à l'hôtel à pied. 1h15 de marche en se traînant nos bagages. Je peste mais au final on voit de très belles maisons, un gros presque tounu et quelques baraques bien creepy.

"Tu fais ce que tu veux, mais demain je prends la navette"

L'hôtel, enfin. La dame de l'accueil est aimable, compréhensible et nous propose la navette direct <3 On s'écroule dans notre chambre, petite mais propre. Chéridamour refuse de dormir tounu dans le lit, mais pose son petit boule partout ailleurs.

"On ne sait pas où les draps ont pu traîner..."

Jeudi 13 septembre

On se réveille tôt (7h00) probablement à cause de l'heure de décalage horaire. On en profite pour prendre un petit dej' rudimentaire. Un anglais nous propose gentiment ses serviettes en papier improvisées (ndlr: un rouleau de PQ). Puis on rend la chambre en avance et on file à l'aéroport via la navette.

Les contrôles sont largement plus stricts qu'à Dinard. On doit vider la moitié de nos affaires et on se mange quand même une fouille intensive de nos valises derrière + fouille corporelle (ndlr: fouille au corps, plutôt !). J'ai envie de faire la choré de YMCA mais ils ont pas l'air rigolo, donc je m'abstiens.

A noter que, ayant moi-même de nombreux kilos de trop des formes pulpeuses, si je me permets de parler de "gros presque tounu" c'est en lien avec le "gros tounu" auquel il est souvent fait allusion dans la vieille série Friends !