Wazart

Dessin

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 42

Rédigé par Waz / 18 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

aquarelle de chéridamour en kiff sur Star Wars, Rogue qui fait son numéro en disant "magiiic" et moi surprise.

L'étage le plus bas est consacré à Harry Potter et à... Star Wars.

Chez Hamleys, il y a partout des employés qui font des démonstrations de divers jouets... et il y a un groupe de quatre jeunes déguisés en sorciers, dont un qui joue Snape (Rogue en français) avec une perruque, et qui semble s'amuser comme un fou... Ils nous font pleurer de dire alors qu'ils courent partout en faisant les andouilles ! Ils acceptent même de crier "Hello, Daviiiiiid" (pour un ami fan de Harry Potter) devant ma caméra <3

- Haaaan...
- ?
- MAGIIIIIC !!!

ça me fait oublier cinq minutes que mes pieds me font souffrir le martyr...

Super speed, ils alternaient entre le trottoir et l'intérieur du magasin, se jetant à quatre sur les passants en faisant mine de leur jeter un sort et en exagérant à mort les expressions faciales...

Quand ils nous sont tombés dessus, ils ont fait leur numéro, puis se sont immédiatement précipités vers l'intérieur du magasin... pour reparaître tout de suite derrière nous (via une porte privée du magasin j'imagine). Content de nous avoir surpris, Rogue nous a regardés avec de gros yeux et un air excessivement mystérieux, s'est drapé dans sa cape et a lâché son "Magiiiiic"... puis est tout de suite reparti emmerder quelqu'un d'autre alors qu'on éclatait de rire. Ils donnaient vraiment l'impression de se marrer, avec une énergie de dingues : le genre de choses que j'adore.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 41

Rédigé par Waz / 17 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Heu, ça se dégrade de plus en plus, aussi bien au niveau de la prose que des illustrations 🤣 Courage, c'est bientôt fini !

Vue du Blavatnik Building sur la Tamise, et la Boiler Room - ndlr "chaufferie" - (le bâtiment est une ancienne centrale électrique) -> la tour est en fait une cheminée.

On n'avait pas pu visiter tout le Tate Modern la dernière fois, et ils ont construit une extension depuis. On se fait donc le tour de l'expo, au prix du peu de peau qu'il restait sur nos pieds.

La tenue de quidditch a disparu, mais on la voit en photo sur un énorme écran interactif. [ndlr: en fait c'est au Tate Britain qu'on l'avait vue !].

L'expo est plus intéressante que dans mon souvenir. C'est sans doute parce qu'on prend cette fois le temps de lire les explications...

On dessine sur des écrans, et nos dessins sont ensuite affichés sur les projecteurs... Techniquement, on a été exposés au Tate Modern !! Chéridamour a dessiné un beau canard.

Puis on embraye vers Hamleys, plus vieux magasin de jouets au monde.

Bonus-rappel : ladite "tenue de Quidditch" en 2015 (qui est en fait l'oeuvre "Wrestler Kimono", de Anthea Hamilton et n'a donc rien à voir avec Harry Potter en réalité 😉) :

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 39 & 40

Rédigé par Waz / 15 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

la carte de visite de Ludwig Wright, un polaroid de la tamise et de St Paul au loin, un peu prolongé avec du dessin.

On s'attrape encore un Starbucks, et on se pose au même endroit qu'il y a trois ans.

Je me demande si le gars qui chante [ndlr: Ludwig Wright] n'est pas le même qu'il y a trois ans... Mais en lui posant la question, on se rend compte qu'il n'était pas dans le coin à l'époque. A vérifier, car le doute subsiste ! [ndlr: je dis ça parce que lui-même n'était pas complètement sûr !]

Il remballe et laisse la place à un violoniste. Il repassera quelques minutes plus tard en fredonnant "Con te partiro" sur l'air du violon, et en nous adressant un grand sourire.

- Attends, on n'est plus sur notre spot ! On s'est décalé de quelques centimètres !

Après vérification, ce n'était sans doute pas lui : j'ai retrouvé la vidéo que j'avais faite à l'époque : la personne de l'autre fois ne chantait pas, et son style à la guitare était un peu différent, plus posé et relax.

Un croquis de la vue sur St Paul, depuis l'autre côté de la Tamise au niveau du Tate Modern.

 

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 37

Rédigé par Waz / 13 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

une photo de notre table servie, juste contre la fenêtre, avec la vue de ouf sur Londres, et un homme d'entretien avec une raclette à vitre et l'air traumatisé

Puis on passe la sécurité et on monte dans l'ascenseur express du Shard, direction le 32ème étage. La vue est... wow.

La cathédrale de Southwark / Full english breakfast

De là-haut, on voit de toutes petites fourmis monter dans de tous petits bus rouges... C'est comme dans le London Eye, sauf qu'il y a de la bouffe, et que t'es pas au-dessus du vide.

Même les toilettes ont une vue imprenable. Chéridamour m'explique que les urinoirs sont placés face à la baie vitrée.
- Je sais.

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 35 & 36

Rédigé par Waz / 12 février 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

On sent le niveau de fatigue 😅 j'étais tellement crevée à ce stade que je me suis contentée d'écrire et coller des trucs... Comme c'est pas fifou visuellement, j'ai regroupé. Deux pages pourries pour le prix d'une correcte, deal ?

du textes, un ticket de caisse, et un dessin de café, 7-up et chips.

On traîne encore un peu à Leicester Square, puis on se balade dans Chinatown. Un abruti nous fait sursauter en tapant dans les mains et en criant "wake up !!", visiblement parce qu'il n'aime pas avoir des gens sur son passage (ndlr: la rue étant bondée, il s'adressait à tout un groupe de personnes, c'est pas comme si on s'était posés volontairement devant sa tronche).

On reste un moment sur la fontaine de Picadilly, et on regagne nos pénates.

On se chope au passage de quoi boire et un gros paquet de chips dans un Tesco 24/24.

Pas de bol, on tombe ensuite sur un Starbucks, à quelques minutes de fermeture. Le 7-up et les chips atterriront dans les mains d'un SDF.

On a un peu abusé avec les Starbucks. Mais pour notre défense, c'est parce qu'il n'y en a pas par chez nous donc on s'est lâchés... et c'était avant d'avoir vu le reportage sur les pratiques controversée de la multinationale. Voilà voilà.

une photo de picadilly de nuit, un ticket de caisse et du texte.

Sans grande surprise, on ne nous changera pas de chambre. On récupère donc les valises, qu'on avait ré-empaquetées le matin et descendues après Kyoto Garden en apprenant que la chambre 112 n'était toujours pas libre à 10h30. Le checkout étant à 10h00 max... gros mytho.

On remonte de mauvaise grâce, on re-déballe nos affaires (ndlr: dans la même chambre, donc) et on s'endort devant des idioties à la TV.

Picadilly <3 Toujours aussi peuplée à 22h...

Mardi 18 septembre

On a réservé à 10h15 au restaurant "Aquashard" la veille, donc on se lève à 8h30. A £25 (~29€) la pénalité d'annulation, autant être à l'heure...

On arrive un peu tôt la station de London Bridge, juste au pied du Shard... On s'autorise donc un Starbucks (ndlr: ouiiii, encore, ça va rohlala...) avec un moment d'effarement sur le prix de l'expo sur les jeux vidéo au Victora & Albert Museum.