Wazart

Making-of : Posts contenant un step by step, un making of ou une vidéo accélérée...

Instagram dump #4

Rédigé par Waz / 03 août 2018 / Aucun commentaire

Allez, c'est parti pour un nouveau lâcher de photos Instagram ! Bon, hé, je continuerai à poster d'autres choses à l'avenir, mais actuellement je travaille sur une commande d'aquarelle et des toiles à l'acrylique, ça prend du temps donc je n'ai que ça à montrer ;-)

Dernièrement, j'ai eu envie de me lâcher un peu plus dans mon carnet. Dessins plus persos, improvisations risquées, collages...

Feuille de lierre collée dans le carnet, dessin de barrière basé sur des post-its en forme de flèche, impro au Pentel d'une femme zen qui prend le thé, calligraphie 2018

Croquis pris sur le vif durant un séminaire au boulot :

croquis d'une personne de chez Klaxoon et dessin au crayon du logo de l'Agapa

blah

La recette du rôti surprise en dessin :

photo de mon carnet avec les différentes étapes dessinées à la plume noire

Coucher de soleil à Trégastel :

Photo du soleil qui se couche au loin, plage et bateaux

Lire la suite de Instagram dump #4

Faire-part de naissance Daegan

Rédigé par Waz / 10 avril 2018 / 2 commentaires

Allez, on enchaîne sur un ultime faire-part sur mesure, cette fois pour mon amie - Tefette de son prénom surnom - et son petit Daegan !

Tefette étant fan de Game of Thrones, le thème général était tout trouvé. Pour le reste... les chers parents étant quelque peu débordés, j'ai eu beaucoup de liberté pour l'illustration, l'agencement, le texte... Bref, c'était open bar. Pas nécessairement le plus facile, soit dit en passant : je trouve plus facilement par quel bout attaquer quand j'ai un minimum de contraintes... mais bon, c'est pour une bonne amie, alors "hardi petit" !

Comme je déteste cordialement travailler dans le vent, j'esquisse comme souvent un brouillon pour l'illustration avant de partir sur un truc plus poussé :

(Gérard, c'était le surnom du p'tit bout, parce qu'on-dit-pas-le-prénom-avant-la-naissance toussa toussa)
(oui j'ai milité pour qu'il s'appelle Gérard pour de vrai)
(non ils n'ont pas voulu, c'est la lose)

(même Daegan-Gérard y'a pas eu moyen)
(ça valait bien le coup d'accepter d'être marraine tiens)

Une fois cette étape approuvée, j'ai tâtonné pour la mise en page, le décor, les couleurs... Mais on est assez vite tombés d'accord. Quant au format, autant faire classique avec un carré-plié. Version finale pour l'extérieur :

Ai-je mentionné que Monsieur et Madame Tefette sont légèrement débordés ? Du coup c'est avec plus d'un an de retard que les faire-parts ont été envoyés à l'imprimerie... Ce à quoi ils font allusion à l'intérieur, non sans humour : "L'hiver vient, et les corbeaux se perdent parfois", jolie formulation de Madame.

Tu noteras que, cette fois, je me suis contentée de flouter le visage du bout de chou au lieu de remplacer complètement la photo. Parce que ce cliché - réalisé par un photographe professionnel - est tout simplement épique, vise un peu :

Outre la photo qui déboîte, les parents ont aussi sorti l'artillerie lourde pour la qualité du papier : extra-épais, avec une texture parcheminée... J'ai moi-même été très agréablement surprise quand j'ai eu mon exemplaire dans les mains pour la première fois. La méga-classe !

Pour parachever le tout, Tefette a sorti sa plus belle plume pour calligraphier les enveloppes. Hé ouais. Mais tu ne verras pas la mienne parce que j'ai foiré les photos, et je m'en suis rendu compte après avoir rangé le matos et le faire-part donc... ben tant pis (feignasse inside).

Aucune de mes photos n'arrive à rendre la qualité du faire-part. C'est très frustrant !

Cette photo, je ne m'en lasse pas. Le drapeau, la cape, l'oeuf de dragon, le petit body "biberon is coming" = perfection.

Bon fatalement, avec le texte flouté c'est un peu moins joli. Mais je te demande de me croire quand je te dis que ça rend bien.

Su-blime. <3

Making-of : Compte-rendu de Chambéry - 11

Rédigé par Waz / 05 mars 2018 / Aucun commentaire

Hey mon p'tit canard en sucre ! J'ai essayé de faire un speed drawing de l'épisode précédent. C'est moyennement accéléré au début, et très accéléré ensuite... car à vitesse réelle tu en aurais pour quasiment une heure de vidéo, et je doute que ta patience résiste à un truc pareil.

Tu noteras peut-être les (grosses) différences qu'il peut y avoir entre la version papier et la version en ligne. Hé oui, il y a des choses que je foire lamentablement à l'encrage, et que je redessine donc pépouze sous photoshop. Mention spéciale à l'araignée à la fin, on dirait un gros acarien *facepalm*

N'oublie pas de liker/partager si ça t'a plu : c'est toujours motivant pour avancer la suite... Sur ce, on se retrouve dès que possible pour la dernière partie du compte-rendu !

 

DIY : Extension de pupitre à partitions (piano)

Rédigé par Waz / 11 février 2018 / 7 commentaires

Petite pause dans les comptes-rendus, parce que cette année ils sont plutôt longs, avec des trucs à raconter, des décors à dessiner, pfiou... j'ai pas signé pour ça, moi.

Bref. Tu le sais peut-être, je prends des cours de piano depuis un peu plus de trois ans (j'en ai peu parlé jusqu'ici, je te raconterai pourquoi à l'occase !). Or, Danielle, ma talentueuse prof de piano, insiste pour que les partitions soient imprimées et attachées de façon à pouvoir être entièrement dépliées sur le pupitre. Edit - oui, cela concerne bel et bien les partitions achetées légalement dans le commerce... quelques précisions de l'intéressée !

Effectivement, c'est plus pratique car on n'a pas besoin de tourner les pages... quand tu as un piano à queue avec un grand pupitre. Mais celui de mon piano numérique est juste assez large pour faire tenir un livre ouvert, donc passé deux pages, ça se casse proprement la margoulette (pour rester polie) :

Du coup, rendons à César ce qui appartient à Danielle, elle m'a également expliqué comment faire une petite extension de pupitre pour tenir tout ça en place :

facile ! tu colles une baguette d'angle sur un bout de carton, et tu agrafes un bout de tissu sur le carton pour faire joli !

Ça me plaît bien. L'idée étant d'arrêter de galérer avec ma partition du Clair de Lune de Debussy, j'ai choisi de faire mon pupitre suffisamment large pour faire tenir 5 feuilles au format A4.

Un petit aperçu du résultat

Allez, on se retrousse les manches et on se sort les doigts. Non, pas nécessairement dans cet ordre.

Le carton, bof, je chope plutôt un panneau en fibre de bois (tu sais, les panneaux tout fins en espèce d'agglo). Je dégaine mon pistolet à colle en mode freestyle... mais il y a une grande surface à couvrir ! Le temps de mettre de la colle sur toute la largeur, ça a déjà commencé à durcir quand je pose la baguette :| (oh, je te vois venir, avec tes jeux de mots graveleux hein).

Du coup, vu que ça tient moyennement d'un côté, Chéridamour y claque quelques agrafes mais ce n'est pas mieux... Je re-mitraille au pistolet à colle par-dessus, ça déborde de partout, c'est dégueu... Bonjour la galère à peindre. Le prochain coup, je pense que j'utiliserai des petites pointes.

J'avais choisi le jaune comme couleur d'accent dans la déco de la pièce où se trouve mon piano. C'est donc de cette couleur que je vais peindre la baguette d'angle, en gardant le reste dans des tons plus neutres (ben oui, c'est un peu le principe d'une couleur d'accent, banane).

Une fois que c'est sec, je recouvre la baguette de masking tape, et je peins le reste du bousin en... gris. Et oui, je suis en rade de peinture noire (la couleur de mon piano), mais j'ai la flemme d'aller faire des emplettes. Et puis j'ai un gros tube de gris, j'imagine donc que ça fera l'affaire. Spoiler : en noir ça aurait été mieux. Tant pis.

Peu satisfaite du rendu, je décide d'étendre un peu la zone de jaune. Je crée une démarcation au masking tape, et je recouvre copieusement de peinture.

Le petit kiff perso : retirer le masking tape et admirer la démarcation toute belle, propre et nette <3

J'hésite un peu... J'ai de l'adhésif décoratif franchement chouette, mais j'ai très très envie de dégainer les feutres Posca. C'est Chéridamour qui tranche : custo perso. Je m'inspire de l'un de mes dessins "Danse avec les doigts".

J'aimais bien le fait de trouver des éléments musicaux (notes, clé de sol) avec d'autres choses : des fleurs, des petits coeurs etc. (encore une idée de Danielle). Allez, je pars là-dessus !

Là-dessus, Chéridamour passe un coup de vernis en bombe pour stabiliser la peinture. Un si beau boulot, ce serait dommage de l'abîmer roll

Bon, je charrie, mais le bois/peinture, c'est un coup à abimer le pupitre d'origine. Je pose donc avec précaution mon bousin sur le piano, pour voir à quels endroits il y a contact. Ici, c'est le haut de la plaque, et l'angle de la baguette. Sur l'angle, impossible d'utiliser les pastilles collantes qu'on trouve dans le commerce... J'attrape donc des feuilles de feutrine, que je vais découper en bandelettes un peu à l'arrache. A noter qu'il serait bien plus simple et esthétique de carrément recouvrir le dos avec la feutrine, mais... je n'en ai pas assez sous la main : flemme, emplettes, toussa toussa.

Special guest : mon sous-main, réalisé en 5 minutes avec un vieux calendrier king size et le fameux adhésif décoratif super-chouette. Tellement facile à faire qu'il n'y a pas de quoi en faire en post !

Bref, je colle les bandelettes de feutrine (marron moche, mais on s'en fout : ce sera derrière !) aux endroits stratégiques.

Puis Chéridamour me fait remarquer qu'en fait, mes bandelettes du haut sont... trop hautes *facepalm*. Tellement concentrée sur l'angle que je suis passée trop vite sur cette zone de contact-là. Heh. On garde ça entre nous, je corrigerai demain. Si j'ai le courage.

Et voilà, c'est fini ! Définitivement pas super-fan de la couleur grise, mais on va dire que ça passe quand les partitions sont posées dessus. L'avantage, c'est que le jour où je serai lassée des petits dessins, j'aurai juste à repasser un coup de noir par-dessus, ou de l'adhésif décoratif !

Et voilà. Plus d'excuses pour ne pas bosser mes morceaux de piano !