Wazart

Travaux manuels

Parure collier / boucles d'oreille Targaryen

Rédigé par Waz / 20 août 2015 / 3 commentaires

Salut mon p'tit mikado ! Tombée par hasard sur des kits à bijoux effet "vieilli", j'ai eu envie de me faire une parure sautoir / boucles d'oreilles sur le thème de Game of Thrones, famille Targaryen (oui l'or c'est plutôt Lannister mais j'ai déjà le collier de Cersei, alors hein).

Un petit close-up du médaillon :

Comme je suis sympa (mais si allez) et que tu es d'une grande curiosité (mais si voyons) je vais t'expliquer kommenkonfé. Et on envoie le making of !

La liste de courses

D'abord, il faut rassembler le matériel.

  • un support pour pendentif
  • la chaîne pour le sautoir (que tu peux faire toi-même si tu as de la motivation)
  • deux supports de boucles d'oreilles
  • trois cabochons en verre à la bonne taille (un pour le pendentif, deux pour les boucles)
  • de la colle à bijoux
  • une paire de ciseaux
  • une imprimante, du papier, éventuellement quelques skills en dessin et/ou photoshop
Toutes les fournitures sont trouvables facilement en magasin de loisirs créatifs ou en ligne.

La règle, c'est pour quand tu as jeté les emballages et que tu as bêtement oublié les dimensions des cabochons.

Sors les crayons

Un pendentif ovale, ça me fait penser à un oeuf (you don't say ?). Ça tombe bien : qui dit Targaryen, dit oeuf de dragon. Allez, hop, des écailles sur lesquelles j'incruste l'emblème avec un effet "relief" pour que ça fasse réaliste. Je fais volontairement le design un peu plus grand, pour être sûre de bien couvrir toute la surface du cabochon.

Bon après, tu peux mettre un peu ce que tu veux au final : un dessin, un mot doux, un bout de papier-peint, la photo de ton chihuahua, bref c'est open bar.

Par contre, si toi aussi tu pars sur du Photoshop, n'oublie pas de choisir une résolution suffisante pour que l'impression soit de bonne qualité : ce n'est pas parce que ça paraît propre à l'écran que ça le sera sur le papier... Personnellement je travaille sur du 300 dpi.

Pose d'abord simplement les cabochons sur tes images, juste pour voir ce que ça donne à la lumière du jour. Spoiler : si ce sont des impressions, tu risques de devoir ajuster plusieurs fois les couleurs parce que ça rend plus sombre que prévu. Mais bon, au prix de quelques essais, tu arriveras à quelque chose de potable :

Coller-couper

Une fois que le rendu te convient, tu tartines les cabochons de colle et tu les plaques progressivement sur les images que tu as imprimées, en faisant un léger mouvement circulaire pour chasser les bulles d'air. La colle va déborder, c'est normal. Si tu as peur que l'encre bave à cause de la colle, tu peux vernir l'image au préalable.

Tu laisses sécher tout ça, éventuellement avec quelque chose de lourd pour faire pression sur les cabochons. Une fois que c'est bien sec, tu prends tes ciseaux et tu découpes ce qui dépasse (y compris l'excédent de colle).

Puis tu remets de la colle, au dos cette fois (à nouveau, avec ou sans l'option vernis) et tu assemble le cabochon et le support. Attention à doser la colle plus raisonnablement : ça ne doit pas déborder ! Tu laisses bien sécher et hop, ça y est, tu peux aller te la péter façon Khaleesi.

Au cas où ça t'intéresserait, cette parure est à vendre sur ma boutique A Little Market. [Edit : La parure a trouvé acquéreur ^^] Sur ce, à bientôt ! :D

Marque-pages, le retour !

Rédigé par Waz / 23 mars 2015 / Aucun commentaire

Salut mon petit rouleau de printemps ! Allez, encore un petite séance bricolage (ne t'inquiète pas, je recommencerai à te raconter ma vie très vite).

J'ai eu beaucoup de retours positifs sur l'affiche que j'ai faite cette année pour Jap'and Trégor (si tu n'as pas bien suivi, c'est dimanche prochain à l'ENSSAT de Lannion, je compte sur ta présence !). Du coup je me suis dit que j'allais retenter de faire quelques marque-pages pour l'occasion... Et j'ai enrôlé le frangin au passage donc on s'y est mis à deux :D

Alors forcément, il faut un design, et de quoi le coucher sur papier (Babette l'imprimante avait un souci d'où les bandes moches sur la photo, mais un changement de cartouche a suffi à nous réconcilier).

Ensuite, et bien pas besoin de bac+12 hein : tu découpes proprement, avec un massicot si tu en as un... Sinon tu fais de ton mieux pour couper droit !

Cette fois, je les ai faits recto-verso, donc il faut passer par la case pliage en s'aidant si besoin d'une grosse règle. Puis, pour que les marque-pages soient suffisamment rigides, on encolle les deux côtés, et on les replie sur un rectangle de bristol de la taille du marque-page. Note : si tu ne fais que d'un côté, tu peux faire le dos avec du papier Canson de couleur, du papier kraft, du papier cadeau... c'est open bar.

Après ça, go to the plastifieuse (le moment où tu pries de ne pas avoir amorcé le feuillet de traviole, sinon tout est foutu...)

Ensuite tu redécoupes proprement les contours, idéalement au massicot (cette fois j'ai conservé la bulle d'air pour éviter que le plastique ne se décolle... c'est moins joli mais plus robuste). Tu en profites pour arrondir les angles, parce que sinon ça griffe. Puis tu prends une perforeuse, tu fais un troutrou en haut, tu passes un joli truc à pompon et hop c'est fini.

Ils te plaisent nos marque-pages ? Ils seront en vente dimanche prochain, faits avec les petites mimines du frangin et de moi-même, en stock limité cela va de soi.

La boule magique

Rédigé par Waz / 23 mars 2015 / 5 commentaires

Salut mon petit oeuf de Pâques (ouais j'suis un peu en avance, mais ça me donne faim tous ces chocolats).

Ce week-end, je suis tombée par hasard sur une boule à neige personnalisable... En forme de fleufleur, avec encore des fleufleurs roses bien kitsch dedans. Ça m'a fait penser direct à Jap'and Trégor (hé d'ailleurs, c'est dimanche prochain, tu viens hein ?).

Donc là je déboîte le bazar (en mode "woupinaise j'espère que c'est bien comme ça qu'on fait, j'ai pas envie de me retrouver avec des fleurs kitsch partout dans la maison"), et je vire la photo de bébé moche.

Et puis je me sers du fond pour tracer la forme du dessin :

Bon ben tant qu'à faire, je vais mettre des cerisisers en fleur, ça ira avec le thème...

Un peu de couleur par-ci par-là, c'est parti...

Et hop je découpe, je place le dessin dans le bazar, et je remboîte.

Et comme c'est photographié avec le c peu habilement, voilà une photo mieux éclairée, avec en guest star Babette l'imprimante cradouille :

Paper child Axolot : le retour !

Rédigé par Waz / 06 novembre 2014 / 10 commentaires

Salut à toi mon petit ours en peluche !

Je n'aime pas trop rester sur un échec et puis je mourais d'envie de redessiner des axolotls (parce que). Bref, du coup j'ai refait un peu de paper child. Mais comme je suis une bille quand il s'agit de reproduire le style de quelqu'un, cette fois je n'ai pas cherché les complications...

J'ai donc dessiné la p'tite bestiole à ma sauce (ohé je te vois venir avec tes jeux de mots pourris, va te laver la bouche au savon). Et comme j'avais envie d'en faire plusieurs, je suis partie sur des tailles plus raisonnables.

Bon un jour il faudra que j'investisse dans une soft box, ou que j'arrête de faire mes photos de nuit. Un jour.

J'ai super envie d'en faire un que je placerais directement dans l'aquarium (plastifieuse ou plastique magique bien vernis... A voir)

Voilà voilà. Tu me pardonneras si je ne fais pas de making-of, je n'aurais pas eu grand chose à montrer de plus...

Mais bon, en échange, je vais te mitonner une petite BD qui parle de pop-corn (ouais ça va encore être un truc passionnant tu vas voir).

Paper child "Axolot"

Rédigé par Waz / 22 octobre 2014 / 7 commentaires

Salut ma chouquette au miel ! Aujourd'hui, je te présente un nouveau paper child géant (du genre de ce que j'ai déjà fait là : 1, 2, 3 et 4). Celui-ci est dédié au talentueux Patrick Baud et son projet Axolot !

Si tu ne connais pas (hérétique !), clique tout de suite sur l'image ci-dessous pour aller découvrir son "blog sur lequel vous trouverez des faits curieux, des histoires étranges, et d’une façon générale un contenu pensé pour susciter l’étonnement" !

Je suis donc partie sur la mignonne petite mascotte, l'axolotl d'Axolot (imaginée par Thomas Lecourt). Et c'est seulement en intégrant l'image ci-dessus que je me rends compte à quel point je me suis foirée :-(. Enfin bon c'est trop tard pour reculer, alors voilà :

image manquante : paper child Axolot

J'étais au téléphone pendant le découpage, du coup c'est moins régulier que d'habitude...

image manquante : paper child Axolot

Oui, j'ai acheté la BD, non je n'ai pas pu attendre mon anniversaire, et oui ça valait le coup ;)

image manquante : paper child Axolot

J'ai terminé tranquillement en écoutant une émission d'Exocet pour me mettre dans l'ambiance...

image manquante : paper child Axolot

Et si tu es comme moi (je n'en doute pas), tu kiffes les making-of, donc voici quelques photos de la réalisation :

Voilà voilà. Allez, je ne sais pas pour toi, mais moi je vais aller me re-re-regarder quelques vidéos (de toute façon je suis à la ramasse sur Inktober, alors un jour de plus, hein...)