Wazart

Instadump : décembre 2023

Rédigé par Waz / 08 janvier 2024 / Aucun commentaire

Un petit rattrapage du mois de décembre avec pour commencer : un récap des illustrations de notre calendrier de l'avent (pour les retardataires, tout est là) :

tout les illustrations du calendrier de l'avent arrondies et arrangées de façon à former un sapin de Noël

Et toujours dans le thème, un dessin-bonus parce que Frangin m'a beaucoup fait rire avec son idée de mot :

Frangin : 'hey, pour ta collab avec Elo... t'as pensé au calendrier de lavement ?'. Moi : 'Han, pas con...'. Elo, hurlant hors champ : 'Nan mais ça va pas ?!'

Sinon quoi d'autre... Ah oui, j'ai achevé mon seizième carnet :

couverture de carnet type moleskine, intitulé Sketchbook n°16 - Juin-Décembre 2023

A noter que je prépare un stream Twitch où je vous parlerai de ces carnets, de ce que je dessine, colle, peins, écris dedans... dans l'espoir que ça vous donnera la motivation d'en faire autant, en voyage ou au quotidien !

Et j'ai terminé le fabuleux jeu indé Pumpkin Jack, que je vous recommande chaudement. Une vibe Medievil remise au goût du jour, il est beau, il est drôle, il est chouette, et il a été réalisé en très grande partie par une seule personne autodidacte, Nicolas Meyssonnier (aidé de Yohan Jager pour la musique).

personnage maléfique à tête de citrouille tenant une faux en bois, avec une robe bleue, dans une forêt. Réalisé aux feutres aquarellables.

Prochain jeu en lie Twitch : Ori and the Blind Forest ! (et Hollow Knight mais hors stream, parce que j'ai zéro patience pour les metroid-vania, et que je passe la manette à Chéridamour environ 95% du temps).

Moine de thé

Rédigé par Waz / 27 décembre 2023 / Aucun commentaire

Je poursuis les lives le lundi soir sur Twitch, et j'offre toujours la possibilité aux viewers de me proposer des thèmes de dessins rapides (que j'appelle des "croûtes"), moyennant quelques points de chaîne - ce sont des points que l'on gagne gratuitement en regardant mes streams.

Ce soir-là, Ephysciences m'a défiée de lui dessiner un "moine de thé". J'ai griffonné un petit quelque chose en laissant libre cours à mon imagination, et comme le résultat me plaisait bien, j'ai décidé pour une fois d'en faire une illustration plus aboutie à l'aquarelle.

Calendrier de l'Avent 2023

Rédigé par Waz / 26 décembre 2023 / Aucun commentaire

Cette année, j'ai eu l'honneur de participer à une collab avec l'incroyable, la pétillante, la talentueuse EloEtCraquotte (Instagram | Twitch), qui m'a proposé de réaliser à deux un calendrier de l'Avent, posté au jour le jour sur Instagram. on est parties sur le concept suivante : le calendrier de l'Avent... oui, mais "avant" quoi ?"

Nous avons établi une liste de mots commençant (plus ou moins) par la sonorité "avent"... Enfin, c'est Elo qui a quasiment tout proposé !. La suite s'est déroulée ainsi : les jours impairs, elle réalisait une illu en rapport avec le mot, et je devais improviser une définition reliant le mot et le dessin.

Les jours impairs, les rôles étaient inversés : ma personne au dessin, et Elo à la définition :

Et voilà, on inverse un jour sur deux. Je vous laisse à votre lecture !























Et voilà, fin ! Je vous mets encore deux petits dessins, le premier étant le croquis qui m'a permis d'établir une palette de couleurs pour mon personnage :

Et un dessin inutilisé pour une idée qui, avec le recul, ne fonctionnait pas bien, on ne comprenait pas le lien avec le mot. J'ai oublié lequel, mais je peux vous dire que le nouveau marche beaucoup mieux ^^

Sur ce, je publie ceci trop tard pour vous souhaiter un joyeux Noël, mais il est encore temps pour vous souhaiter de douces fêtes de fin d'année !

Inktober 2023 : ze histoire

Rédigé par Waz / 14 novembre 2023 / Aucun commentaire

Après ce mois d'octobre bien fourni, je me suis retrouvée avec 31 illustrations à l'encre de Chine. Je pensais que ça se terminait là mais... que nenni ! La fabuleuse EloEtCraquotte (go follow : Instagram | Twitch) m'a fait parvenir un livret PDF réalisé par ses soins dans le plus grand secret, et dans lequel elle a écrit une histoire basée sur chacun de mes dessins. Ni une, ni deux, on a remanié tout ça pour le format vidéo et... tada ! Enjoy l'histoire racontée avec la plume d'Elo, mes dessins, et nos deux voix.

Il y a quelques "private jokes" propres à la communauté Twitch, donc si parfois vous sentez qu'il y a une blague sans vraiment la comprendre : c'est probablement normal. Mais l'histoire se suit parfaitement bien sans connaître ces réfs !

  • Illustrations : Waz
  • Ecriture : Elo
  • Voix : Waz & Elo
  • Ambiance et effets sonores : Elo
  • Animation d'intro : Elo

Pour celles et ceux qui préfèreraient la version PDF, elle est dispo par ici !

Un dernier immense merci à Elo pour cette surprise qui m'a beaucoup, beaucoup touchée dans mon petit coeur d'artichaut. J'espère que vous aurez autant de plaisir à lire/écouter notre projet commun, que j'en ai eu à y travailler <3

Inktober 2023 : ze récap

Rédigé par Waz / 30 octobre 2023 / Aucun commentaire

Spoiler : c'est un très, très long post. Oupsie.

Rappel d'usage : Inktober, c'est un challenge artistique international qui consiste à réaliser un dessin par jour (initialement à l'encre d'où le nom), pendant tout le mois d'octobre, d'après une liste de thèmes imposés et connus à l'avance. C'est un défi de créativité, technique, imagination... et d'endurance. Voir mes Inktober des précédentes années >

Pas de panique pour les non-anglophones : je traduirai les thèmes au fur et à mesure !

Mes propres contraintes

Voici ce que je me suis imposé en plus des contraintes officielles cette année :

  • Dessin au feutre-pinceau Pentel, lui aussi à base d'encre de Chine ;
  • colo à l'encre de Chine + une couleur variable - comme on le verra par la suite, j'ai souvent renoncé à la couleur ;
  • format A4 - alors que je suis habituée au A5 ;
  • format portrait ET paysage - mes deux précédentes séries étant 100% au format portrait ;
  • une histoire "suivie" - comme il y a deux ans, mais mettant cette fois en scène une aventurière dans une époque pseudo-médiévale, inspirée par les thèmes "château", "dague", "chaînes" etc... le personnage principal étant basé sur mon avatar, pour gagner du temps sur la réalisation ;
  • et enfin, cette année, j'ai voulu (re)mettre l'accent sur la technique. Impression de profondeur, lumières et ombres, anatomie, mise en scène, mouvement, expressions faciales, composition... Inktober est un terrain propices aux expérimentations, autant en profiter.

Une fois de plus, il a fallu concilier Inktober avec un travail à plein temps et du streaming (au début), mais aussi des travaux - ce qui m'a privée, en cours de route, de mon bureau à dessin et de la grande majorité de mon matériel - et comme si ça ne suffisait pas, j'ai chopé une bonne crève en plein milieu. Pour finir - ou plutôt, pour commencer : j'ai eu beaucoup moins de temps pour préparer mes dessins que d'habitude : la plus grande partie a donc été improvisée.

C'est parti.

DISCLAIMER : dès lors que l'on s'essaie à une pratique artistique, il y a des réussites et des échecs. Pour le coup : je me suis souvent foirée, des fois un peu, des fois beaucoup. Mais là je vais faire l'effort - oui c'est un effort pour moi - de ne pas pointer du doigt ces ratages, parce que certains sont passés inaperçus, et que je ne veux pas gâcher votre vision de chaque illustration en guidant votre regard sur les erreurs. Si vous répérez un défaut, dites-vous simplement que, oh... oui, il est très, très probable que je l'aie vu aussi ;-)

1. Dream (rêve)

On démarre sur la formule "encre de Chine + une couleur" convenue au départ. La couleur permet de distinguer le réel du rêve, et j'ai introduit l'idée que la série allait mettre en scène une aventure onirique. A noter que j'ai réalisé cette illustration en live sur Twitch. Tard, et à l'arrache, hum.

2. Spider (araignée)

J'ai coloré les nuages du fond en violet, pour suggérer que l'on s'éloigne désormais du réel pour entrer pleinement dans le rêve. J'ai assez peur des araignées, donc j'ai décidé de les représenter de manière rigolote, mon absolue préférée étant celle en bas à gauche <3 Quant au petit boule... c'est une idée qui m'est venue en discutant avec la commu sur Twitch - oui, cette illustration aussi a été réalisée en live. En fait j'avais prévu de multiplier les streams... Mais ça n'aura pas tenu, comme vous le verrez par la suite.

3. Path (chemin)

Cette année, j'ai glissé de nombreux auto-clins d'oeil, et donc pour ce "path", j'ai eu envie de faire référence à un dessin de mon Inktober de 2017. La frustration de ce jour-là : j'avais une image précise en tête depuis le début, et j'ai juste fait quelques recherches pour m'assurer que ma perspective allait être vaguement correcte. Ce faisant, je suis tombée sur une image générée par une IA, qui représentait exactement ce que je voulais. Le seum. Ben tant pis si ça ressemble, hein, j'aurais dessiné la même chose même sans tomber sur cette image.

C'est là que je me suis dit que je n'avais pas envie d'ajouter de couleur, et que j'allais m'autoriser à n'en mettre que quand cela me semblait apporter du sens à l'illustration.

4. Dodge (esquiver)

J'associe, comme beaucoup de monde, le mot "aventure" à Indiana Jones. Au début, je ne voulais pas faire de fanart, mais l'occasion était trop belle ! Forcément, j'ai un peu déchanté quand j'ai vu que plusieurs personnes avaient choisi la même inspiration... Mais hé, le challenge est suivi par beaucoup de monde, c'est normal que les idées se croisent !

5. Map (carte, au sens cartographie)

Un de mes préférés. J'aime particulièrement la texture de l'encre de Chine sur les montagnes au loin, un vrai régal à peindre ! J'en ai profité pour capturer quelques instants du process, et tenter un montage à vitesse réelle :

6. Golden (doré)

Le choix de la couleur "bonus" s'est évidemment imposé (la photo ne rend pas justice aux reflets de cette peinture dorée). "Aventure", "doré", c'est à nouveau Indiana Jones qui s'est imposé à mon esprit, et tant pis si d'autres partent sur la même idée.

Tandis que je cherchais une image de référence pour la célèbre scène de l'idole, je me suis rendu compte... et bien, que cette statuette a un joli petit fessier dodu. Je vous assure, vérifiez ! Après le petit boule de l'araignée au jour 2, j'étais obligée de le faire figurer sur cette illustration. J'envisageais même d'en faire un semi-fil rouge avec, par-ci par-là, un petit derrière qui ferait son apparition, mais ça m'est sorti de la tête en cours de route... dommage.

7. Drip (dégouliner)

Sur celui-ci, j'avais envie de travailler un ciel tourmenté, expérimenter pour le rendu des gouttes de pluie, les reflets et le côté sombre sur ce qui est mouillé. Il a eu du succès sur insta 😊

8. Toad (crapaud)

M'étant royalement foirée sur l'expression faciale de l'héroïne, qui arborait un air particulièrement féroce, j'ai usé d'une "rustine" : j'ai découpé un morceau de papier pile à la forme du visage du personnage, puis je l'ai collé sur mon illustration et j'ai dessiné par-dessus. Ni vu, ni connu, en tout cas personne ne l'a relevé !

9. Bounce (rebondir)

Bon, j'avais vendu une histoire suivie : il faut bien que des éléments persistent d'un dessin à l'autre, de temps en temps ! A ce propos, on m'a pointé du doigt bien plus tard qu'il n'y avait pas vraiment de cohérence entre les environnements, d'un dessin à l'autre. Cette remarque m'a beaucoup étonnée : on est dans un rêve, et de toute façon il me semblait évident que, sauf exception, il se passe une grosse ellipse entre chaque illustration. Je ne pensais pas que ça pouvait vous perturber 🤔

10. Fortune (avenir, destin)

Dessin réalisé en stream, et c'est une personne de la commu qui m'a suggéré une mante religieuse comme diseuse de bonne aventure (je voulais un petit animal, et j'hésitais avec un écureuil, comme on peut le voir sur le brouillon à gauche).

J'étais bien embêtée au moment de mettre quelque chose dans la boule de cristal... parce qu'ayant peu, voire pas, préparé mes thèmes cette année, je ne savais pas trop ce qui arriverait ensuite ! Au final, c'est l'une des mes illustrations préférées de la série.

11. Wander (errer, flâner)

Finalement, ça aurait pu marcher pour le thème "massive" (jour 29), tiens. Pour le coup, je vous ai proposé non pas une, mais bien deux vidéos pour cette illu ! La première, c'est un "speedpainting" (making-of accéléré) :

Et la seconde, un extrait à vitesse réelle du moment où je relâche l'encre de Chine sur le papier : on voit les pigments se déplacer comme par magie. J'adore ça !

12. Spicey (épicé)

Ce vermillon est un plaisir à utiliser... mais je regrette tout de même de ne pas avoir laissé l'illustration en noir et blanc. Comme on a établi qu'il y aurait une écharpe plus loin, j'en ai profité pour montrer que notre aventurière sait tricoter. D'où sort tout son matériel de camping ? Et bien heu... elle vient de le trouver. Voilà.

13. Rise (lever)

L'illustration précédente m'a débloqué un truc au niveau des expressions de visage. A partir de là, j'ai donc souvent essayé d'exagérer les traits de mes petits personnages. A nouveau, un plaisir de travailler les montagnes au loin, l'ombre dans l'eau, l'écorce du tronc d'arbre... Petite sueur froide sur la cafetière, mais j'ai rattrapé en cours de route. Oh, et l'aventurière a terminé son écharpe ! Vous ai-je confié que son nom est Morgana ? C'est Monsieur Dex qui a trouvé l'idée, je vous explique ça plus loin 🤫

14. Castle (château)

Sans doute le dessin réalisé le plus rapidement de toute la série - j'avais très peu de temps ! Je me suis arraché les cheveux sur ce porche en pierre 🙈

15. Dagger (dague)

Mon regret sur celle-ci, c'est que j'aurais dû inverser les plans. On ne voit pas assez la petite dague plantée dans l'arrière-train du dragon (le manche de l'épée de l'aventurière attire plus l'attention, m'a-t-on dit, et on passe donc à côté de la "vraie" dague... effectivement !). Comme quoi la compo, ça se réfléchit, hahaha.

16. Angel (ange) & 17. Demon (démon)

Quelqu'un a récemment fait remarquer que, cette année, la liste des thèmes semblait avoir manqué de recherche, et que c'était particulièrement flagrant sur ces deux prompts un peu bateau : Ange, et Démon. Je suis plutôt d'accord. Pour ajouter un peu de sel à ces thèmes planplan, j'ai décidé de travailler ces deux dessins de façon à ce qu'ils fonctionnent indépendamment ET ensemble. Cette double illustration a été réalisée en stream, et ce fut mon dernier live Twitch du mois d'octobre.

On a donc, d'un côté, une héroïne qui écoute sa bonne conscience lui souffler d'aider cette pauvre bête en difficulté :

Et de l'autre, sa mauvaise conscience qui lui conseille de profiter de la situation :

Voici donc ce qui me faisait rire : téma la tronche du personnage quand on met les deux dessins côte à côte :

(oui bon un rien me fait rire)
Je m'en suis rendu compte accidentellement pendant le stream, mais ça marche aussi dans l'autre sens, de par la symétrie de la composition :

Pour le coup, personne ne m'en a fait la remarque mais : oui, il peut sembler surprenant que ce gros dragon se retrouve immobilisé par l'équivalent d'un cure-dents planté dans son postérieur. C'est personnellement ce que je trouve drôle dans la situation, mais j'ignore si ce sentiment est partagé !

18. Saddle (selle)

Oui, notre ami dragon a de formidables ailes rétractables... ah les fans de faux raccord <3 Bon, ça ressemble à de la mauvaise foi de ma part, mais j'ai vraiment choisi - par flemme, un peu - de ne pas dessiner les ailes sur les autres dessins, et j'ai réellement considéré qu'il pouvait les faire disparaître à loisir.

J'ai bien aimé travailler la tronche du canard, la transparence des ailes, et la perspective de la queue. Le côté "manga" des yeux est accidentel, et à ce stade plusieurs personnes ont supposés que notre dragon était une femelle. Que nenni !

19. Plump (dodu)

A nouveau, une de mes préférées. Je séchais un peu sur le thème, Monsieur Dex m'a suggéré cette pose pour nos deux protagonistes et ça a fait ch'boum là-dedans. Je les voulais repus, mais pas de chair animale... ce qui m'a donné l'idée de cet environnement à la Hansel et Gretel !

20. Frost (givre)

Encore de belles textures sur les aplats de gris. Je me suis amusée sur l'effet de transparence, au niveau des stalactites en haut de l'illu. Et j'ai aussi commencé à apprivoiser le brushpen pour jouer sur l'épaisseur du trait : épais au premier plan, fin au loin. Le papier a donné de beaux effets sur le trait ; au début j'essayais de le lisser, mais à ce stade j'ai commencé à apprécier le rendu "rugueux" et je l'ai conservé.

21. Chains (chaînes)

C'est le moment fatidique, où j'ai dû démonter mon bureau, les éclairages et tout le toutim. J'ai donc commencé à prendre les photos dans une autre pièce, avec une lampe de bureau tout ce qu'il y a de plus classique... d'où le changement de colorimétrie sur les clichés.

Et à nouveau, un auto-clin d'oeil avec les petits rats, que j'ai mis tant de temps à dessiner l'an dernier <3

22. Scratchy (rugueux)

Une des rares illustrations où je savais plus ou moins ce que j'allais faire à l'avance. Fin septembre, je lisais et réfléchissais à voix haute sur les thèmes, et m'entendant bloquer sur ce "scratchy",  c'est ma tendre Maman qui m'a soufflé cette idée d'écharpe qui gratte. J'ai un peu triché sur le mot, car pour une écharpe on dit plutôt "itchy" (= qui démange, alors que "scratchy" dégage plutôt l'idée de quelque chose qui griffe)... mais je ne suis clairement pas la seule à avoir tordu ce mot difficile !

23. Celestial (céleste)

Nouvel auto-clin d'oeil avec le retour de notre inktonaute, et bien sûr un petit hommage à Stargate, film/série de ma jeunesse <3 Je m'étais bien foirée sur la lumière projetée au sol, qui manquait complètement de logique (merci Chéridamour), donc j'ai transformé ça en dalles de pierre agencées un peu étrangement. Cela dit, je suis plutôt contente de la tête du dragon et de son éclairage, et de la petite héroïne - j'ai beaucoup de mal à dessiner des personnages de dos, c'est une des choses que j'ai travaillées cette année.

24. Shallow (superficiel, peu profond)

Un de ceux que j'aime le moins. Il faut dire que le thème n'était pas très inspirant !

25. Dangerous (dangereux)

Ah, j'aurais aimé représenter toute une armée de lémuriens, mais après 25 jours à dessiner deux heures chaque soir, temps amputé à mes heures de sommeil... il ne faut pas trop en demander. En tout cas je l'aime bien aussi, celui-là !

26. Remove (retirer, enlever)

Non, les lances ne se sont pas transformées en flèches (Jean-Michel Faux-Raccord a encore frappé) : il y a eu d'autres affrontements par la suite, avec plus de bestioles et autant d'armes différentes... enfin tout va bien, ce sont de toutes petites flèches, et pas plantées bien profond ! Notre petite aventurière en fait des caisses, sûrement pour gratter un bisou magique.

27. Beast (bête, au sens animal)

Auto-clin d'oeil un peu plus difficile à repérer, sur ma série de 2018 pour le thème "Guarded".

Regardez-moi ces textures : j'adore. Et pour une raison inexplicable, j'ai adoré m'occuper de l'étendard, c'était très satisfaisant.

28. Sparkle (étincelle)

Comme on se rapprochait de la fin, j'ai resserré le temps qui s'écoule entre chaque dessin pour raconter une sorte de scène finale. A l'origine, je voulais garder notre dragon enrhumé depuis le thème "scratchy" avec son écharpe au cou, mais... bah j'ai oublié, quoi. Tant pis, on dira que c'est la poussière !

29. Massive (massif, au sens gros)

J'ai foiré cette illu une première fois, j'ai donc découpé l'aventurière et le chien - purée que ce papier est épais ! - puis j'ai collé le tout sur une nouvelle feuille et... bon, c'est mieux, mais c'est pas encore ça. Tant pis, pas le temps de re-recommencer.

Ce n'est pas flagrant en photo, mais finalement le "relief" sur les personnages collés donne un côté sympa à l'illustration... un effet à explorer, sûrement !

30. Rush (se précipiter)

Dernière illustration pour laquelle j'ai joué des ciseaux : il y avait un énorme problème au niveau des yeux du dragon. J'ai donc à nouveau usé de la technique de la rustine pour pouvoir reprendre le regard, sans avoir à refaire toute l'illu. Le papier de la rustine est beaucoup plus fin et lisse, on voit bien la différence de texture 😅

Fun fact : à la base, ce dessin était censé illustrer le thème "massive". Je termine le dessin, je le regarde, et je me dis "hmmm c'est ballot, il marcherait mieux pour le thème suivant 'rush', au final". L'instant d'après passe Chéridamour, qui regarde ma feuille et commente "Ah, tu as déjà fini 'rush' ?". Bon, ben changement de plan. Je me suis donc empressée d'intercaler un autre dessin pour "massive".

31. Fire (feu)

Ce sentiment d'accomplissement, quand enfin on décide que le dernier dessin est terminé, et qu'il est temps de sécher les pinceaux pour aller les ranger... il est indescriptible. Puis tu te rends compte que tu as interverti les personnages dans le lit par rapport au premier dessin, et là t'es dég'. Tant pis, hors de question de tout refaire. Et puis personne ne me fera la remarque, hein ? 🤡

Bref, j'ai à nouveau utilisé la couleur pour faire la transition retour, du rêve vers le réel. Je ne sais pas si c'est très flagrant, mais : l'aventurière et mon avatar sont dans une position similaire, pour suggérer le lien entre les deux... Et si vous avez regardé attentivement, vous avez alors remarqué que Moumoune est, lui, dans une position proche de cette du dragon ! Par une quelconque magie quantique, nos rêves respectifs se sont entremêlés. Voilà, je trouvais ça rigolo. Rétrospectivement, je regrette un peu de ne pas avoir pensé à inclure Chéridamour dans tout ça. Je l'ai mis un peu en retrait ces derniers temps, j'aimerais lui redonner plus de présence dans mes futures illustrations.

Tout n'était donc qu'illusion (paf, aux chiottes les histoires de faux raccords, hinhinhin : c'était un rêve et on le savait, j'suis perchée tu peux pas m'toucher). Tandis que je réfléchissais à un prénom pour notre héroïne, c'est Monsieur qui a eu une révélation : Morgana Fata. L'envers de "Fata Morgana", un phénomène optique qui combine des effets de mirages (Wikipedia est votre ami), mirage, rêve, ça colle bien, j'adore.

Bilan ?

TL;DR : Productif, mais encore plus crevant que d'habitude. Les gens, des fois c'est bien, et des fois moins. Et j'ai besoin d'un foutu break avec les actus.

Pfou. Je suis toujours ressortie lessivée d'Inktober, mais c'est la première année depuis longtemps que j'ai sérieusement envisagé d'abandonner en cours de route, tellement j'avais du mal à garder le rythme. Chaque année, je recommande à tout le monde de ne pas viser trop ambitieux pour tenir un mois entier. Et chaque année, je néglige d'appliquer mon propre conseil. Je l'ai particulièrement senti passer, cette fois !

A vrai dire, je comptais faire simple, mais il s'avère que j'ai toujours cette expo qui se profile au mois de février, et j'ai bon espoir d'y adjoindre cette série... d'où l'effort supplémentaire. L'an prochain, je devrais cette fois revenir à quelque chose de rapide et facile, quitte à sortir 2-3 illustrations plus travaillées dans le lot.

Mais bref, revenons à l'actuel : avec moins de temps que d'habitude, et moins de préparation, le challenge fut intensif... à plus forte raison quand je me suis ramassée cette angine de l'enfer, et que je mourais de fatigue. Côté purement technique, j'ai été très surprise par les réactions de mon papier (base coton, inhabituel pour moi), et c'est à la fois formidable pour les aplats d'encre, mais aussi une véritable plaie pour le line (les traits du dessin). Ça pèle au premier coup de gomme, ça met dix ans à sécher - paf, le poignet qui passe, ça bave sur la feuille et sur la peau, horreur - et : j'ai mis beaucoup de temps à m'en accommoder ! Mais j'ai appris, énormément. Sur tous les plans que j'avais décidé de travailler. Et rien que pour ça, ça valait le coup : je sais que ces efforts auront un impact positif sur toutes mes illustrations à venir.

Côté soutien, il a été à nouveau très présent cette année - j'ai clairement éclaté mes records en moyennes de likes. J'ai reçu plein de jolis compliments, parfois venant de personnes dont j'ignorais qu'elles suivaient aussi assidûment mes élucubrations graphiques (des streamers, des collègues...), et c'est quelque chose qui m'a énormément touchée et motivée.

Autre point que j'aimerais aborder : avec les actualités, j'ai eu beaucoup de mal à faire du rigolomignon quotidiennement, pendant un mois entier. Comment garder l'envie de dessiner un dragon tout kiki ou des boules dodus d'araignées, juste après avoir vu tourner en boucle des photos de massacres, de corps ensanglantés, le tout saupoudré des injustices du quotidien, du pur crève-coeur H24 ? D'un côté, je veux me vider la tête en dessinant, et par la même occasion, offrir une modeste petite bulle de douceur innocente à celles et ceux qui, comme moi, pourraient en avoir besoin. C'est la seule chose que je puisse à faire à mon échelle (n'ayant clairement pas la santé mentale pour militer, ni même relayer ces atrocités - merci à celles et ceux qui en trouvent encore la force, d'ailleurs). Mais là, tout de suite, ouais : j'ai juste besoin d'un break et d'aller me rouler en boule un moment, loin de toute cette horreur.

Hum. Voilà voilà.

Malgré cela, cet Inktober reste une expérience positive, artistiquement et socialement :-) A présent, je vais essayer de sortir quelques petites choses annexes, dont une vidéo - avec peut-être une narration de l'histoire en voix-off ? Chéridamour m'a soufflé cette chouette idée. J'aurais aimé préparer des recueils papier pour mes séries de cette année et l'année dernière, mais il faut que je me mette sur le dossier "expo" en priorité, donc ce ne sera pas pour tout de suite... et d'ici là, j'ai bien peur que la mayonnaise ne soit retombée. On verra bien ! Sur ce, on se retrouve très vite pour ces fameux petits extras.

Si quelqu'un a réussi à me lire jusqu'ici (j'en doute, mais sait-on jamais) : merci, et coeur sur toi !

Fatal error : type : 8192 message : Function utf8_decode() is deprecated file : /pluxml/core/lib/class.plx.utils.php line : 843 See https://www.php.net/manual/en/errorfunc.constants.php about type of error ============================================================ Drop this plugin now for running PluXml and report to its author !!