Wazart

Dessin

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 25

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le transfert en bus nous a semblé long, mais ce qui était cool sur la fin, c'était de repasser devant des endroits qu'on a pas mal fréquentés durant notre séjour précédent. Nostalgie nostalgie...

A l'arrivée à Stansted, on loupe le bus de peu de temps, donc on poireaute une heure au café Nero, en attendant le suivant.

- Je viens de tilter que c'est "Nero", pas "Nerd"...

De l'importance de bien choisir la fonte de ses logos. Ou de porter des lunettes.

Ils proposent des sandwiches toastés qui sont plutôt bons. On enchaîne avec 1h30 de bus, et nous voilà à Londres. La chambre est très bof et on a l'impression d'avoir gâché une journée à attendre le bus et l'avion, donc on fait un petit tour, et on mange un KFC devant Marriott.

Ailes et cuisses / pilons de poulet panés. Pas ce qu'on avait demandé. (ndlr: la serveuse était plutôt du genre pas aimable et nous a pressés alors qu'on essayait de lui décrire ce qu'on voulait, vu que le nom était visiblement différent... c'est comme ça qu'on s'est retrouvés avec un bucket de trucs tous gras alors qu'on voulait juste quelques tenders 🤨).

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 23 & 24

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Le confort est déjà plutôt rudimentaire sur les lignes Ryanair, et je n'avais pas commandé le bonus "mec bourré qui schlingue, soupire d'aise et s'étale de plus en plus sur ma tronche"... 😶

On rallie ensuite l'appartement, on procède aux derniers ajustements de valises, et on part pour la gare routière.

- Oooh, I love your bag ! ♥ (ndlr: oui, elle a kiffé mon sac... c'est normal, il est génial)

Le bus nous dépose à l'aéroport. On a beaucoup d'avance, et on est alors rejoints par Patrick et Binôme, venus pour leur vol vers Paris. Ça fait super plaisir ♥

Puis vient notre tour. Un gars plutôt costaud et parfumé à la vinasse prend confortablement ses aises sur ma tronche. A peine arrivé, il écarte bien les jambes, empiétant pas mal sur mon espace (ndlr: ce que ne rend pas bien mon dessin, pour le coup)... Une bonne secousse du genou lui remet au moins les jambes à leur place.

Notre vol aura finalement 1h15 de retard, dont une partie aura consisté en un temps bonus de sniffage d'aisselles. Durant le vol, il s'enfile deux bières et un verre de pinard. Sweet. Je sors presque en courant de l'avion à l'atterrissage.

Croquis réalisé tandis qu'on attendait notre vol à l'aéroport... Je pensais l'encrer mais je n'en ai pas eu l'occasion. Il restera comme ça !

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 22

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Tiens, je me rends compte que j'ai mal retouché l'image, elle est à moitié jaunâtre 😅

On voit passer une famille avec d'appétissants milk-shakes violets, donc on s'en chope un pour goûter. Le serveur nous demande (enfin, à Chéridamour) un nom à écrire sur le gobelet.

- *Énonce son prénom et entreprend de l'épeler*
- Don't bother, I'll just write "purple dinosaur" (ndlr: Ne vous embêtez pas, j'écrirai simplement "dinosaure violet")

En fait c'est un t-shirt "Starcrafts" (et c'est donc un zergling, pas un dinosaure ! 🤓)

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 21

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

Les billets de bus apparaissent un peu tôt : j'avais malgré tout du retard dans le carnet, et je les ai collés au jugé en sous-estimant la place dont j'aurais besoin... Et bien sûr, j'ai eu la flemme de les déplacer ensuite !

Les billets pour le bus, direction l'aéroport de Kerry.

Puis on fait un dernier tour à Killarney. On a un peu faim (il est 10h30 - ndlr : et on n'a pas pris de petit-déjeuner), et on tombe par hasard sur le "Black Sheep Coffee", qui nous sert un excellent Irish Breakfast et des crêpes.

Costa Rica <- N° de table attribués = pays
(ndlr : les tables ne sont pas numérotées comme dans un restaurant classique. Quand on va passer commande, au comptoir, le serveur nous donne un support "fer à cheval" qui affiche un nom de pays. Original !).

Black pudding, un peu violent le matin... (ndlr: le black pudding étant du boudin noir, l'odeur au petit-déj c'est un peu spécial, surtout quand t'aimes pas ça 🤢 Mais pas de gaspillage : Chéridamour l'a mangé !).

On entend une jeune Française galérer à se présenter à sa correspondante. Elle lui explique qu'on n'a pas de beau lacs en France, et je me retiens d'intervenir.

- Et Aiguebelette ? Et le Bourget ?
- ?

Carnet de voyage London-Killarney 2018 - 20

Rédigé par Waz / 13 janvier 2019 / Aucun commentaire

Tu as loupé un épisode ? Va (re)voir tous les posts "Londres/Killarney 2018" !

J'ai voulu varier avec des crayons de couleur cette fois, mais ça ne rend pas terrible. Je m'en suis tenue à l'aquarelle par la suite !

Par ailleurs, il y a beaucoup de texte : j'étais vraiment trop crevée pour faire des efforts, et en même temps je ne voulais pas cumuler de retard... Je me rattraperai par la suite 😅

Au bout d'un moment passé à discuter, les mariés nous offrent un superbe cadeau, spécial "witness" (nldr: témoin) : on reçoit chacune un tableau en céramique réalisé à la main, pièces uniques.

- C'est pas encore un zizi en bois hein ? Parce que-- oh, ils sont cinglés. (ndlr: oui, Binôme a tendance à me faire des cadeaux un peu chelous).

Puis on les laisse enfin se reposer tranquilles, tandis que Roisin se propose gentiment comme chauffeur. On se faut nos adieux (enfin, au revoir), bisous et câlins, et on rentre en bavardant sur la route avec mon co-témoin. On fait un dernier tour sous la pluie pour chercher des timbres (raté !), on se fait un petit Burger King au passage, et on finit par rentrer bredouilles après avoir interrogé un employé de station-service Topaz, à bientôt minuit.

Valises. Dodo.

Dimanche 16 septembre

Chéridamour est plus réactif que moi : il se lève, se douche, s'habille et file trouver des timbres tandis que j'agonise de fatigue dans le lit. Coup de chance, il en trouve à la librairie du coin, pile le nombre dont nous avions besoin.

The Dungeon Bookshop -> un nom classe, pour une librairie !

Je termine mollement de me préparer et je boucle ma valise, tandis que Chéridamour repart poster les cartes. Il marche tellement que sa smartwatch lui propose d'augmenter son objectif de pas journalier...