Wazart

making of

Inktober 2021 - Bilan et perspectives

Rédigé par Waz / 02 novembre 2021 / Aucun commentaire

Et comme promis, un complément Inktober en vidéo, et un bilan des familles.

Le récap

Parlons peu, parlons... pas du tout, en fait. Mais passons en revue tous les dessins dans l'ordre, pour mieux appréhender l'histoire !

Making-of

Le making-of de "Moon", que j'ai déjà inclus dans le post précédent, mais que je repose ici pour éviter qu'il ne soit noyé dans la masse. J'ai filmé au format portrait pour Instagram... avant de comprendre que c'était une mauvaise idée !

Voici le making-of de "Stuck", qui - pas de chance - est l'une des illustrations que j'aime le moins de la série :

Et le making-of de "Connect", qui par chance cette fois, figure parmi mes préférés !

Le bilan

Déjà : la fatigue. J'ai enfreint ma règle sacrée : faire des illustrations simples, réalisables en 20-30 minutes. Cette année j'étais plus à 1h-1h30 par dessin. Par jour. Je suis présentement sur les rotules... et j'ai une étrange sensation de vide depuis dimanche.

Ensuite : la logistique. D'habitude, ma trousse, mon carnet : je peux bosser n'importe où. Cette année, impossible de trimballer l'attirail, entre bloc, pinceaux, flacons... il a donc parfois fallu que je fasse mes dessins à l'avance, en plus de celui du jour. Un beau bordel !

Cela dit, le bilan est positif, oui oui ma bonne dame. Bien que l'on reste loin de la perfection, le résultat est plus cool que d'habitude d'après vos retours. Et à ce sujet : merci infiniment pour votre soutien, particulièrement intense cette année... Insta, Twitter, Facebook, messages privés, commentaires de vive voix : ce fut l'avalanche, une intarissable source de motivation ! Et ça m'a obligée à travailler sur le fait d'accepter les compliments sans porter votre attention sur les défauts. Le syndrome de l'imposteur reste bien présent... mais une chose à la fois 😁

Par ailleurs, je n'ai jamais eu autant de compagnes et compagnons de souffrance que cette année (sur Insta, Twitter, Discord... et même au taf !). J'ai a-do-ré.

Enfin, pour terminer sur une évidence, j'ai beaucoup appris : le storyboard, la composition, l'anatomie (ah non tiens), la technique au pinceau, le choix des couleurs, faire des confettis avec du papier aquarelle de frustration... Bref, une expérience très riche à tous les niveaux, comme tous les ans.

TL;DR : c'était crevant, mais ultra-cool. Merci pour le soutien <3

Et maintenant ?

Je m'apprête à monter un artbook que je proposerai en tirage limité, avec quelques stickers, et je mettrai également des reproductions en vente (sur RedBubble, probablement). Stay tuned, je repasserai par ici pour vous communiquer les infos, le moment venu !

Pour le reste... je pense que je vais m'accorder un (plus ou moins) petit break avec le dessin. Parce que je suis à sec créativement parlant, et aussi parce que j'ai mis le piano de côté durant tout le mois d'octobre, et que j'ai du retard à rattraper... ça, et une bonne fringale de jeux vidéo à rassasier ! Mais on se retrouve très vite, probablement avec la reprise des 642 things to draw d'ici une semaine ou deux.

 

Broderie "Tamquam Nudus Esses"

Rédigé par Waz / 21 août 2021 / Aucun commentaire

Pauvre de moi, je suis tombée sur un kit de broderie et j'ai craqué. Jamais touché à ça de ma vie, mais il y a un début à tout je suppose. J'ai tenté de broder la devise de notre foyer à Chéridamour et moi-même : Tamquan Nudus Esses ("vis comme si tu étais tounu", pour rappel - sisi j'en ai déjà parlé sur mon illustration de la Coronamaison).

J'ai donc tracé à l'arrache le "design" sur le tissu, avec un stylo effaçable de type friction, pour que l'encre puisse disparaître avec un coup de fer à repasser (ndlr - j'ai toujours pas essayé à l'heure qu'il est... j'espère que ça marche !)

Ensuite j'ai fixé le cercle-bidule en bois, là, de façon à tendre le textile :

Et puis, et bien, je crois que j'ai brodé. Dommage, le texte est un peu petit... et ce n'est pas écrit "fesses" en bas, c'est juste que j'avais commencé à tracé le premier e de "Esses" bien trop à gauche.

Et... voilà le résultat.

C'est pas complètement pourri, c'est loin d'être bien. "Bien mais pas top", en somme ? Mais c'était très relaxant à faire, donc la petite vieille en moi me chuchote qu'on devrait remettre ça au plus vite.

Bonnes vacances, on se revoit à la rentrée !

Rédigé par Waz / 09 juillet 2019 / 4 commentaires

Hey ma petite fleur des prés, j'espère que tu passes un agréable été !

Allez, un speed painting d'aquarelle - ouais, l'éclairage est pourri, et c'est filmé à l'arrache avec mon smartphone en mode portrait, et j'ai merdouillé avec la musique (mais qui est si reposante : "Ghost" de A L E X). J'ai fait ça sur un coup de tête, je compte sur ton indulgence 😉

Je te rassure, je vois bien les défauts mais on s'en tape : j'avais oublié à quel point c'était agréable de dessiner quelque chose juste pour moi, sans pression... En plus j'ai découvert LE papier aquarelle qui me convient. Ça c'est super cool.

TL;DR : baisse de motivation, je fais un break pour l'été. On se retrouve en septembre ! 🏖️

Attention, pavé ! Alors voilà, il fut un temps où je dessinais selon mes envies, puis j'essayais vaguement de structurer tout ça sur les réseaux sociaux. Je ne sais pas à quel moment ça a basculé, mais je me retrouve aujourd'hui à créer "pour" ces plateformes, allant jusqu'à m'imposer un certain rythme (pour les sacro-saints followers)... J'ai plus ou moins lâché les BD parce que c'était trop long à produire - j'en suis là : produire ! Et pour peu que le post fasse un bide, s'active alors un célèbre réflexe connu sous le nom de "ouin je suis nulle". Clairement, la créativité en prend un coup, et c'est un peu ballot de se mettre la pression pour un hobby sans prétentions 🙃

La motivation ne se porte pas mieux : c'est devenu une corvée de poster sur douze mille plateformes (puis sur les boutiques !), en choisissant soigneusement description et hashtags, en se pliant aux contraintes des unes et des autres... Après quoi je me fais invariablement happer dans les timelines, où je perds un temps con-si-dé-rable à scroller à travers une alternance d'horreurs du quotidien et d'artistes ultra-doués ("ouin, je suis nulle", tome II). Puis je culpabilise en pensant à toutes les choses intéressantes que j'aurais pu faire à la place. Ah, quel plaisir 🤗

Tout ça pour dire que je sens arriver le bon vieil artblock (syndrome de la page blanche) et que je vais lever le pied avant l'impact. De toute façon c'est l'été, vous êtes tous à la plage, donc d'ici septembre, je vais m'appliquer une nouvelle règle : je dessine si je veux, ce que je veux, sans publier. Idéalement, loin de mon smartphone. Si ça ne vient pas, ça ne vient pas : je me contenterai d'attraper un bouquin, en attendant que mon compte en banque créatif se renfloue.

Bien sûr, c'est un repos temporaire : apparemment ça reste important de partager ses créations mais je verrai à la rentrée comment retrouver un fonctionnement plus sain. En attendant prends bien soin de toi, et à bientôt ! Qui sait, j'aurai peut-être des trucs sympa à te montrer. Ou pas. No pressure 😉

Edit : étrangement, mon break a réveillé mon appétit pour le développement ! J'ai mis en place le chargement des images en lazy loading (les pages s'affichent plus rapidement) et j'ai amélioré le responsive pour les vidéos et les gifs animés (ça s'affiche mieux sur ordinateur et sur mobile). J'ai aussi corrigé deux liens morts, et quelques posts qui avaient souffert avec l'arrivée du dernier thème. Merci Chéridamour qui m'a bien aidée pour mes regex... et pardon pour le charabia !

Making-of : Compte-rendu de Chambéry - 11

Rédigé par Waz / 05 mars 2018 / Aucun commentaire

Hey mon p'tit canard en sucre ! J'ai essayé de faire un speed drawing de l'épisode précédent. C'est moyennement accéléré au début, et très accéléré ensuite... car à vitesse réelle tu en aurais pour quasiment une heure de vidéo, et je doute que ta patience résiste à un truc pareil.

Tu noteras peut-être les (grosses) différences qu'il peut y avoir entre la version papier et la version en ligne. Hé oui, il y a des choses que je foire lamentablement à l'encrage, et que je redessine donc pépouze sous photoshop. Mention spéciale à l'araignée à la fin, on dirait un gros acarien *facepalm*

N'oublie pas de liker/partager si ça t'a plu : c'est toujours motivant pour avancer la suite... Sur ce, on se retrouve dès que possible pour la dernière partie du compte-rendu !

 

La reine des neiges (Frozen)

Rédigé par Waz / 26 novembre 2015 / 5 commentaires

Salut mon petit esquimau à la fraise !

Ma gamme de peinture acrylique s'étoffe doucement, donc j'en profite pour me lancer dans une toile un peu plus aboutie. Un indice pour le thème : Liberéééée, délivréééée... on dirait que j'peins avec les pieeeeds....

Cette fois j'ai essayé de décalquer le portrait d'Elsa en passant le dos du dessin au fusain : c'est plus rapide que le crayon à papier ! Et puis je me suis dit que le premier passage des contours aux feutres n'était sans doute pas indispensable.

Laisse-moi te dire que c'est une mauvaise idée. Mélangé à la peinture, le fusain s'efface, ou pire, bave. Oui c'était prévisible, mais je suis une aventurière dans l'âme (à vaincre sans péril, on n'a pas d'excuse pour les foirages). Bref, la prochaine fois, je m'en tiens à ma méthode habituelle...

Puisque j'étais en mode "prise de risques", j'ai décidé de peindre le fond. Avec non pas une, mais bien deux nuances de gray bleu (j'suis une ouf). C'était plutôt cool à faire :D

C'est précisément le moment où je me dis "oulah... ça sent le foirage mosaïque-style".

Bon, finalement ça peut aller. J'ai continué les finitions au Posca, en serrant bien les fesses pour ne pas tout ruiner (mais non, mais c'est une expression, raaah... tu as l'esprit mal placé, tu le sais ça ?).

Quelques éclaboussures de peinture blanche, une poignée de flocons mal dessinés à main levée... et c'est fini :

Et voilà, une petite peinture d'Elsa pour la poupette d'une certaine Téfette (qui vient de mettre à jour son blog au passage, trompettes et confettis !)